Existe-t-il un entretien particulier pour les défibrillateurs ?

Question détaillée

Question posée le 13/01/2012 par Anonyme

Existe-t-il un entretien particulier pour les défibrillateurs ?

Signaler cette question

3 réponses d'expert

Réponse envoyée le 13/01/2012 par Ancien expert Ooreka

Comme tous les matériels de sécurité, les défibrillateurs font l'objet d'un entretien particulier et d'une vérification périodique. La périodicité du contrôle est définie selon des règles bien précises et il faut suivre les préconisations des fournisseurs. Il faut notamment vérifier les batteries, dont la durée de vie varie d’un à cinq ans selon les modèles et les électrodes sur lesquelles figure une date de péremption (deux à sept ans). Il faut aussi veiller à conserver les électrodes dans un endroit sec à température constante pour éviter qu’elles ne se dessèchent (il faut bien sur qu’elles soient situées à coté du défibrillateur).

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 16/03/2012 par SERVICESECOM DEFIBRILLATEURS CARDIAQUES

Les DAE sont des dispositifs médicaux de classe IIb - Selon les règles de classification de l’annexe IX de la directive 93/42/CEE - Recommandations AFSSAPS juillet 2010 - Conformément au décret 2001-1154 et à l’arrêté du 3 mars 2003 - Les Défibrillateurs Cardiaques sont soumis à obligation de maintenance

IMPORTANT : L’exploitant ( administration, mairie, société …) doit définir une politique de maintenance et mettre en place une organisation destinée à s’assurer de l’exécution de la maintenance.

Il réalise notamment un inventaire ( identification du DAE et localisation ) et tient un registre des opérations de maintenance réalisées pour chaque DAE - Dans le cadre de l’organisation de la maintenance, l’exploitant désigne une / des personnes chargées de réaliser le suivi des appareils


La majorité des DAE sont dotés de voyant lumineux ( leds ) ou indicateurs visuels sur écran d'état de marche ( face extérieure de l’appareil ) qui permettent de vérifier l'appareil quotidiennement car les appareils effectuent des auto-tests réguliers ( selon spécificités fabricants )

Donc, pas de maintenance spécifique, mais un suivi quotidien

Toutes les infos sur le site web :
https://sites.google.com/site/scomedical/defibrillateurs-cardiaques/maintenance-defibrillateur

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 17/07/2012 par Ancien expert Ooreka

La mise en place d’un défibrillateur doit être accompagnée d’une maintenance appropriée. Celle-ci est prévue par le Code de la santé publique, les défibrillateurs étant des dispositifs médicaux. S’ajoute à cette réglementation celle issue du Code du travail lorsque les appareils sont installés en milieu professionnel.

Comme on le voit, si la réglementation pose les grands principes organisationnels, elle laisse l’employeur déterminer la périodicité et la nature de l’entretien et des vérifications. Pour cela, on devra en particulier s’appuyer sur le résultat de l’évaluation des risques de l’entreprise et sur les préconisations du fabricant contenues dans la notice de l’appareil. Par exemple, il semble intuitif qu’un appareil soumis à des vibrations dans un véhicule devra être vérifié plus souvent que celui abrité dans un boîtier placé dans un bureau. De même, un contrôle annuel peut s’avérer très largement insuffisant si l’appareil est soumis à des fortes températures ou à un accès libre.

Compte tenu de la spécificité de ces appareils et de certaines incompatibilités entre les marques, il est préférable (mais pas obligatoire) d’en confier l’entretien à l’installateur. Celui-ci propose d’ailleurs en général un contrat d’entretien à ses clients lors de la vente ou de la location de l’appareil ; il faudra alors s’assurer que la nature des opérations qu’il envisage et leur périodicité correspondent bien aux nécessités d’exploitation et aux spécificités de l’entreprise.

La maintenance des défibrillateurs automatiques externes trouve sa justification principale dans le vieillissement de deux composants essentiels de l’appareil :
Les défibrillateurs sont dotés d’une ou plusieurs sources électriques pour délivrer l’énergie nécessaire au choc et alimenter un dispositif d’auto-test. Ces piles et/ou batteries doivent être changées périodiquement. Leur durée de vie est variable de un à cinq ans selon leur type, les fabricants et les conditions d’utilisation.
Avec le temps, le gel de contact qui recouvre les électrodes pour assurer leur conductivité électrique se dessèche (selon les modèles et l’exposition entre 2 et 7 ans), rendant l’ensemble inopérant.

Il est également à noter que les défibrillateurs effectuent automatiquement un test périodique automatique dont les résultats sont stockés sur une mémoire de l’appareil, il est donc nécessaire que l’opération de maintenance permette de relever ces paramètres. Certains modèles transmettent d’ailleurs ces données à un centre de gestion à distance par téléphonie mobile ou Ethernet, ce qui constitue une bonne solution pour prévenir des pannes évolutives, surtout si l’entreprise dans laquelle est installé l’appareil n’a pas suffisamment structuré l’organisation de sa maintenance.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !