Différence entre un défibrillateur semi-automatique et un entièrement automatique ?

Question détaillée

Question posée le 13/01/2012 par Anonyme

Quelle est la différence entre un défibrillateur semi-automatique et un entièrement automatique ?

Signaler cette question

2 réponses d'expert

Réponse envoyée le 13/01/2012 par Ancien expert Ooreka

Les défibrillateurs semi-automatiques et les défibrillateurs entièrement automatiques sont tous les deux des défibrillateurs automatisés externes qui peuvent être utilisés par le grand public.
Le fonctionnement des défibrillateurs automatiques et semi-automatiques est très simple et très semblable. Pour le défibrillateur automatique, le secouriste met en marche l’appareil, pose les électrodes sur la victime et la machine s’occupe du reste, elle délivre le choc si nécessaire sans intervention du secouriste. En ce qui concerne le défibrillateur semi-automatique, l’appareil précise si le choc est indiqué ou non. Si c'est le cas, c'est le secouriste qui déclenche le choc en appuyant sur un bouton situé sur le défibrillateur.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 17/07/2012 par Ancien expert Ooreka

Le décret du 4 mai 2007 précise que les appareils externes utilisables par toute personne sont les défibrillateurs entièrement automatiques (DEA) et les défibrillateurs semi-automatiques (DSA).

Le fonctionnement des deux types est identique, à la différence que le DSA ne délivre le choc qu’après que le secouriste aura appuyé sur un bouton alors que le DEA délivre de lui-même le choc.

Il existe une controverse scientifique, voire commerciale, dans le choix entre les deux types.

Les défenseurs du DEA argumentent que leur appareil est préférable dans un milieu bruyant car le secouriste risque de ne pas percevoir l’ordre qui lui est donné par la voix de synthèse. Pour éviter cela, certains appareils sont dotés aussi de voyants ou d’afficheurs répétant l’ordre mais cela suppose que le secouriste soit attentif à de nombreuses informations tandis qu’il se trouve dans une situation inhabituelle et stressante. Les partisans du DSA indiquent quant à eux qu’il autorise le secouriste à choisir l’opportunité de la délivrance du choc, ce qui lui permet de veiller auparavant aux bonnes conditions d’application (pas de masse métallique, pas de personne à proximité). Enfin, le laps de temps s’écoulant entre l’analyse et la délivrance du choc, ainsi que l’intensité de celui-ci, diffèrent entre DEA et DSA. Des études étrangères contradictoires sont avancées par les fabricants à ce sujet. Notons que certains appareils permettent de choisir le mode de fonctionnement DSA ou DEA.

Le choix devra donc se faire surtout en fonction des conditions d’utilisation prévisibles, l’important étant qu’un salarié sache mettre en œuvre l’appareil rapidement.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !