Utilisation défibrillateur

Écrit par les experts Ooreka

Il est important de savoir comment utiliser un défibrillateur car ce geste peut sauver une vie. Les défibrillateurs automatisés sont simples d'utilisation et les principales manœuvres sont clairement indiquées.

Dans l'idéal, le défibrillateur doit être utilisé dans les 5 minutes qui suivent l'arrêt cardio-respiratoire. Chaque minute qui passe signifie 10% de chances de survie en moins.

Les règles d'utilisation d'un défibrillateur

Un défibrillateur ne doit être utilisé par le grand public que lorsque la victime est en arrêt cardiorespiratoire. Une personne est en arrêt cardiorespiratoire lorsqu'elle est inanimée, qu'elle ne répond pas aux stimulations et qu'elle ne respire plus.

En présence d'une victime en arrêt cardiorespiratoire, il faut en premier lieu appeler les secours en composant le 15 ou le 112. Ensuite il faut le plus rapidement possible débuter une réanimation cardiopulmonaire. Il est recommandé de poursuivre la réanimation cardiopulmonaire jusqu'à l'arrivée d'un défibrillateur.

Une fois le défibrillateur sur place, il faut rapidement le mettre en marche, coller les 2 électrodes (sorte de patch à coller sur la clavicule droite et sous l'aisselle gauche, ces emplacements sont dessinés sur le défibrillateur) puis suivre les instructions vocales indiquées par l'appareil.

Les défibrillateurs pour le grand public sont des défibrillateurs automatisés, ils analysent le rythme cardiaque de la victime et évaluent si un choc doit être administré :

  • Les défibrillateurs automatiques déclenchent le choc sans l'intervention du secouriste.
  • Les défibrillateurs semi-automatiques indiquent qu'un choc doit être administré : le secouriste doit alors vérifier que personne ne touche la victime et doit appuyer sur le bouton demandé pour déclencher le choc électrique.

Un défibrillateur ne doit être utilisé par le grand public que chez l'adulte, car les défibrillateurs automatisés ne sont pas adaptés à l'enfant.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Que faire si la victime ne reprend pas connaissance ?

Dans la plupart des cas où la victime ne reprend pas connaissance, le défibrillateur indiquera au secouriste de reprendre la réanimation cardio-pulmonaire. Il faut alors recommencer sans tarder les compressions thoraciques et les insufflations au rythme de 30 compressions pour 2 insufflations.

La réanimation par massage cardiaque et bouche-à-bouche doit être poursuivie jusqu'à l'arrivée des secours.

Que faire si la victime reprend connaissance ?

  • Lorsque la victime reprend connaissance, il faut laisser les électrodes en place sur sa poitrine et attendre avec elle les secours.
  • Si elle reste inconsciente mais respire normalement, il faut la mettre en position latérale de sécurité (position PLS).

Le position latérale de sécurité : La victime est placée sur le côté, tête en arrière (dans cette position sa langue ou ses vomissements ne peuvent venir obstruer ses voies respiratoires). La jambe du dessus est pliée pour que la hanche et le genou soient à angle droit de façon à stabiliser le corps de la victime.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JD
josiane d.

editrice d'info et de conseils santé

Expert

DR
dominique r.

médecin

Expert

JC
jean chardon

ostéopathe eurost do , adhérent de l'union fédérale des ostéopathes

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Prenez rendez-vous

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Prendre rendez-vous

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser votre attente pour ce rendez-vous.

Merci de préciser qui est concerné par le rendez-vous.

Merci de préciser quel est le délai de votre projet.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !