Sommaire

Il est important de savoir comment utiliser un défibrillateur car ce geste peut sauver une vie. Les défibrillateurs automatisés sont simples d'utilisation et les principales manœuvres sont clairement indiquées.

Les règles d'utilisation d'un défibrillateur

Un défibrillateur ne doit être utilisé par le grand public que lorsque la victime est en arrêt cardiorespiratoire. Une personne est en arrêt cardiorespiratoire lorsqu'elle est inanimée, qu'elle ne répond pas aux stimulations et qu'elle ne respire plus.

En présence d'une victime en arrêt cardiorespiratoire, il faut en premier lieu appeler les secours en composant le 15, le 112 ou le 114 (numéro d’appel d’urgence pour les sourds et malentendants, accessible par SMS, fax, l’application « Urgence 114 » ou le site internet www.urgence114.fr).

Ensuite il faut le plus rapidement possible débuter une réanimation cardiopulmonaire. Il est recommandé de poursuivre la réanimation cardiopulmonaire jusqu'à l'arrivée d'un défibrillateur.

La loi n° 2018-527 du 28 juin 2018 impose aux ERP (établissements recevant du public) de s'équiper d'un défibrillateur cardiaque automatisé externe visible et facile d'accès (article L. 123-5 du Code de la construction et de l'habitation). Le décret n° 2018-1186 du 19 décembre 2018 précise les types d'ERP concernés par cette obligation et le calendrier de mise en application. Lorsque plusieurs ERP sont situés sur un même site géographique ou placés sous une direction commune, un défibrillateur automatisé externe peut être mis en commun. La réponse ministérielle Rolland, publiée le 27 août 2019 (question n° 20882), préconise un positionnement permettant de bénéficier de la défibrillation en moins de 15 minutes dans chaque ERP.

Une fois le défibrillateur sur place, il faut rapidement le mettre en marche, coller les 2 électrodes (sorte de patch à coller sur la clavicule droite et sous l'aisselle gauche, ces emplacements sont dessinés sur le défibrillateur) puis suivre les instructions vocales indiquées par l'appareil.

Les défibrillateurs pour le grand public sont des défibrillateurs automatisés, ils analysent le rythme cardiaque de la victime et évaluent si un choc doit être administré :

  • Les défibrillateurs automatiques déclenchent le choc sans l'intervention du secouriste.
  • Les défibrillateurs semi-automatiques indiquent qu'un choc doit être administré : le secouriste doit alors vérifier que personne ne touche la victime et doit appuyer sur le bouton demandé pour déclencher le choc électrique.

Un défibrillateur ne doit être utilisé par le grand public que chez l'adulte, car les défibrillateurs automatisés ne sont pas adaptés à l'enfant.

Que faire si la victime ne reprend pas connaissance ?

Dans la plupart des cas où la victime ne reprend pas connaissance, le défibrillateur indiquera au secouriste de reprendre la réanimation cardio-pulmonaire. Il faut alors recommencer sans tarder les compressions thoraciques et les insufflations au rythme de 30 compressions pour 2 insufflations.

La réanimation par massage cardiaque et bouche-à-bouche doit être poursuivie jusqu'à l'arrivée des secours.

Que faire si la victime reprend connaissance ?

  • Lorsque la victime reprend connaissance, il faut laisser les électrodes en place sur sa poitrine et attendre avec elle les secours.
  • Si elle reste inconsciente mais respire normalement, il faut la mettre en position latérale de sécurité (position PLS).
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de votre région. Ils pourront réaliser un devis gratuit et sans engagement.