Sommaire

Depuis août 2010, les défibrillateurs sont signalés par des logos standardisés dont les caractéristiques ont été fixées par arrêté.

Une signalisation des défibrillateurs uniformisée

Afin de faciliter le repérage des défibrillateurs cardiaques externes, le ministère de la Santé a décidé d'uniformiser leur signalétique.

En effet, un arrêté du 16 août 2010 fixe les modalités de signalisation des défibrillateurs cardiaques automatisés externes dans les lieux publics.

Lire l'article Ooreka

Pourquoi une signalisation uniformisée des défibrillateurs ?

Il est clairement établi que plus on agit vite pour sauver une personne en arrêt cardiaque, plus les chances de survie augmentent. Le but d'une signalisation uniformisée est de permettre à tout individu de facilement localiser la présence d'un défibrillateur pour intervenir le plus rapidement possible.

Partant de ce même principe, il existe des projets de recensement et de géolocalisation des défibrillateurs sur le territoire français afin de faciliter leur accès si besoin. Ainsi, le site www.defibrillateurs-en-france.com propose un recensement des défibrillateurs sur le territoire français à partir d'une carte.

Dans le même ordre d’idée, l’application gratuite pour smartphone SauvLife fonctionne auprès des SAMU des Hauts-de-France, de Paris et de Lyon. Elle localise la victime et les 4 personnes les plus proches susceptibles d'intervenir. Les deux premières reçoivent un message qui indique où se trouve la victime pour pratiquer un massage cardiaque, et les deux autres sont chargées d’aller chercher le défibrillateur automatique externe le plus proche.

Quels sont les différents types de signalétiques ?

La signalisation doit reproduire les modèles fixés par l'arrêté du 16 août 2010, que ce soit en termes de graphisme ou de couleur. Il s'agit d'un logo représentant un cœur blanc sur fond vert avec un éclair vert et une petite croix blanche sur le côté.

Défibrillateur

La couleur verte est définie par les références quadrichromie suivantes : C : 100 ; M : O ; J : 56 ; C : 18. La typographie utilisée doit être la Helvetica Neue.

Selon l'arrêté, les logos suivants peuvent être imprimés sans limites d'agrandissement homothétique :

  • pour le modèle 1, au format minimum de 10 × 15 cm ;
  • pour le modèle 2, au format minimum de 30 × 10 cm ;
  • pour le modèle 3, au format minimum de 10 × 30 cm ;
  • pour le modèle 4, au format minimum de 15 × 10 cm.
Lire l'article Ooreka