Sommaire

Les défibrillateurs sont des appareils qui peuvent sauver la vie d'une personne, leur entretien et maintenance est donc important.

Bon à savoir : la loi n° 2018-527 du 28 juin 2018 impose aux ERP (établissements recevant du public) de s'équiper d'un défibrillateur cardiaque automatisé externe visible et facile d'accès (article L. 123-5 du Code de la construction et de l'habitation). Le décret n° 2018-1186 du 19 décembre 2018 précise les types d'ERP concernés par cette obligation et le calendrier de mise en application. Lorsque plusieurs ERP sont situés sur un même site géographique ou placés sous une direction commune, un défibrillateur automatisé externe peut être mis en commun. La réponse ministérielle Rolland, publiée le 27 août 2019 (question n° 20882), préconise un positionnement permettant de bénéficier de la défibrillation en moins de 15 minutes dans chaque ERP.

Maintenance : l'auto-contrôle des défibrillateurs

Les défibrillateurs assurent périodiquement un propre contrôle de leur état fonctionnel. La plupart des défibrillateurs s'autocontrôlent tous les jours et envoient un choc électrique externe tous les mois afin de vérifier leur bon fonctionnement.

Un rapport ou un voyant lumineux sur le défibrillateur indique alors que l'appareil fonctionne bien.

Maintenance des défibrillateurs et obligation

Les défibrillateurs sont des dispositifs médicaux dont le but est de sauver la vie des gens. Il serait donc très dommageable que l'appareil ne fonctionne pas alors que quelqu'un en aurait besoin.

L'article R. 123-60 du Code de la construction et de l'habitation, créé par le décret n° 2018-1186 du 19 décembre 2018, dispose que « le propriétaire du défibrillateur veille à la mise en œuvre de la maintenance du défibrillateur et de ses accessoires et des contrôles de qualité prévus pour les dispositifs médicaux qu'il exploite ».

De plus, les chefs d'entreprise ont l'obligation d'entretenir de façon appropriée l'ensemble de leurs dispositifs de sécurité dont font partie les défibrillateurs.

Quelle périodicité de maintenance ?

Il n'existe pas de fréquence bien établie pour s'assurer du bon fonctionnement des défibrillateurs.

Il est recommandé de suivre les préconisations du fabricant du défibrillateur qui sont inscrites sur le carnet livré avec l'appareil.

Maintenance des défibrillateurs : par qui ?

Tout dépend du type de maintenance que nécessite le défibrillateur. Certains défibrillateurs ne nécessitent pas de contrôles compliqués et peuvent être assurés par les propriétaires de l'appareil.

Cependant pour une raison de temps ou de contraintes, la maintenance est souvent confiée au fournisseur du défibrillateur avec souscription d'un contrat de service.

L'article R. 123-60 du Code de la construction et de l'habitation prévoit d'ailleurs que « la maintenance est réalisée soit par le fabricant ou sous sa responsabilité, soit par un fournisseur de tierce maintenance, soit, si le propriétaire n'est pas l'exploitant, par l'exploitant lui-même ».

Que faut-il contrôler ?

Le type de contrôle est dépendant de la marque du défibrillateur. Aussi, il est conseillé de se reporter aux recommandations du fabricant du défibrillateur que l'on possède.

Cependant, quelque soit le défibrillateur, il est conseillé de contrôler :

  • la durée de vie des batteries (entre 1 à 5 ans) et leur bon fonctionnement ;
  • l'état des électrodes, elles peuvent se dessécher et elles se périment au bout de 2 à 7 ans.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Nous pouvons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de votre région. Ils pourront réaliser un devis gratuit et sans engagement.