Sommaire

L'IRM cardiaque est une technique d'imagerie médicale relativement récente qui permet d'explorer précisément le cœur et ses vaisseaux. Non invasive, cette méthode a l'avantage de ne pas utiliser de rayons X ni de radioactivité. Cet examen peut se pratiquer avec ou sans préparation et permet de visualiser finement la fonction cardiaque.

Qu'est-ce qu'une IRM cardiaque ?

Rappels anatomiques du cœur

Le système cardiovasculaire est constitué de différents vaisseaux (artères, veines...) et d'une pompe, le cœur, permettant de propulser le sang à tous les organes du corps. Les vaisseaux qui perfusent le cœur sont appelés vaisseaux coronaires.

À partir du cœur, partent deux grandes artères, l'aorte et l'artère pulmonaire et deux veines arrivent au cœur, la veine pulmonaire et les veines caves.

IRM cardiaque : définition

L'IRM cardiaque est une technique d'imagerie médicale basée sur l'emploi de puissants aimants. Cette méthode permet d'acquérir non seulement des clichés très précis des structures cardiaques (tissus, muscles...), mais elle peut également clairement identifier les différentes compositions du corps (muscles, graisses....). L'IRM cardiaque peut aussi être pratiquée sous forme d'IRM de stress (reproduit les conditions d'un effort physique) qui permet de visualiser et calculer les débits du cœur ou la perfusion du myocarde.

Pourquoi pratiquer une IRM cardiaque ?

L'IRM cardiaque permet de mieux comprendre les différentes pathologies cardiaques et de mieux appréhender les potentielles séquelles d'un accident vasculaire. L'IRM complète généralement une échographie cardiaque et une consultation de cardiologie car elle permet d'obtenir des clichés précis et de calculer les différents paramètres cardiaques. L'IRM cardiaque est notamment utilisée pour :

  • rechercher d'éventuelles séquelles liées à un infarctus ;
  • rechercher des altérations de vaisseaux cardiaques (sténoses, lésions...) ;
  • étudier une malformation cardiaque ou une pathologie ;
  • évaluer une insuffisance cardiaque.

Déroulement d'une IRM cardiaque

IRM cardiaque : installation du patient

Le patient est invité à se dévêtir, enlever ses éventuels bijoux et recouvrir une blouse d'hôpital. Il est installé sur le dos dans l'IRM et des bouchons d'oreille ou un casque sont proposés (l'IRM est un examen non douloureux mais bruyant). Si l'IRM nécessite une injection, une voie périphérique est posée. On place également un tensiomètre pour évaluer la tension du patient tout au long de l'examen et des électrodes (compatibles avec l'IRM) sont placées pour enregistrer un électrocardiogramme (ECG).

IRM cardiaque : déroulement de l'examen

L'examen dure généralement entre 30 et 60 minutes (il est plus long qu'une IRM classique). L'injection du produit de contraste peut déclencher une sensation de chaleur passagère. L'injection de produits (adénosine...) permettant de dilater les artères peut également provoquer des sensations de chaleur, de picotements ou des difficultés respiratoires passagères.

IRM cardiaque : interprétation des résultats

Les résultats de l'IRM cardiaque sont analysés par le radiologue. Un léger compte rendu peut être expliqué à la fin de l'examen, mais il faut généralement attendre plus longtemps pour obtenir l'ensemble des clichés. Les différentes mesures des fonctions cardiaques seront analysées pour améliorer le traitement, conjointement avec un cardiologue.

Existe-t-il des précautions ou des contre-indications à l'IRM cardiaque ?

Avant de pratiquer une IRM avec préparation, il est recommandé de ne pas fumer ni de consommer des boissons excitantes, comme le café ou le thé. Il est également préférable d'être à jeun au moins 6 heures avant l'examen. Il faut éviter de prendre des médicaments vasodilatateurs si une IRM de stress est pratiquée.

La présence d'éléments métalliques dans le corps (pacemaker, prothèses métalliques, éclats...) est une contre-indication absolue d'IRM. Une allergie au produit de contraste contre-indique également l'examen.

Lire l'article Ooreka