Sommaire

Le cœur, organe vital et premier muscle du corps humain peut être le siège d'inflammations. Appelé également myocarde, le muscle cardiaque est quelque fois soumis à des infections, pour la plupart virales.

L'une d'elles, appelée myocardite, est à prendre très au sérieux. Quelles sont les causes d'une myocardite, ses symptômes et son traitement ? Réponses maintenant !

Causes d'une myocardite

Le terme « myocardite » signifie littéralement inflammation du muscle cardiaque. On compte plusieurs causes de myocardite : infectieuse, toxique, allergique, myocardite associée à une maladie de système.

Plus précisément, la myocardite peut être provoquée par des virus, des bactéries, des champignons, des protozoaires, des toxines, des maladies systémiques et auto-immunes.

Myocardite : quels symptômes ?

Les symptômes d'une myocardite sont malheureusement peu spécifiques et peuvent être largement confondus avec une simple grippe.

On retrouvera cependant parmi les principaux symptômes : épuisement, faiblesse générale, douleurs articulaires, douleurs thoraciques, palpitations, troubles du rythme cardiaque.

En fonction du stade de l'infection, les symptômes peuvent être très variables. Ils peuvent aller de simples manifestations grippales ponctuelles jusqu’à la survenue d’une arythmie, d'une insuffisance cardiaque voire jusqu’au décès du patient.

Myocardite : diagnostic et traitement

Le diagnostic de la myocardite repose avant tout sur la présence des symptômes évocateurs mentionnés ci-dessus.

Son diagnostic est l’un des plus difficiles à poser avec certitude en cardiologie en raison de :

  • l’absence de spécificité de la présentation clinique (symptômes grippaux etc.) ;
  • des modifications ECG (electrocardiogramme) difficiles à interpréter ;
  • du recours restrictif à la biopsie myocardique (prescrite dans certains cas seulement en raison de son risque de complications).

Le médecin pratiquera divers examens non-invasifs qui lui permettront poser un diagnostic de myocardite :

  • l'anamnèse des symptômes du patient ;
  • un électrocardiogramme (ECG) ou un échocardiographie (ultrasons) ;
  • un cathétérisme cardiaque avec éventuellement prélèvement d’échantillons (biopsie) ;
  • une prise de sang : mise en évidence de bactéries ou de champignons dans le sang ;
  • une radiographie.

C'est votre médecin qui pourra vous prescrire certains traitements afin de traiter au mieux une myocardite. Il aura pour but de faire régresser les symptômes.

Les médicaments suivants sont prescrits en cas de myocardite :

  • des antibiotiques : en cas d'infection bactérienne ;
  • des inhibiteurs de l'enzyme de conversion associés à des diurétiques : ils dilatent les vaisseaux et font ainsi baisser la tension artérielle ce qui diminue le travail du cœur ; ce traitement est proche du traitement de l'insuffisance cardiaque ;
  • des bêta-bloquants : afin de régler les problèmes d'arythmie.

Une hygiène de vie basée sur l’exclusion des facteurs de risque de myocardites sera préférentiellement mise en place (suppression du tabac et de l'alcool).